Pré-pré remise des clés

Publié le par Camjer

Petit retour sur la pré-pré-remise des clés... Elle a duré 2h (dommage que la PAC ne soit pas encore mise en route car j'avais les pieds congelés... mais ça c'est pour bientôt, croisons les doigts !).


Les électriciens étaient au travail depuis tôt ce matin, deux camions. Ils ont bien avancé : la PAC, les sanitaires, la VMC, la douche à l'italienne... J'en oublie sûrement !


L'électricien a pu répondre à des questions :
- la sonnette nous semble à l'envers parce que maintenant elle se met comme ça. En fait, si elle avait été à l'horizontale, elle aurait été à cheval sur la porte et sur le crépis, il y aurait eu un petit jeu (donc pas terrible). Elle est entièrement sur la porte pour éviter tout soucis.


- notre va-et-vient de chambre est à l'extérieur de notre pièce (la cloison a été fermée avant qu'ils puissent mettre les branchements pour, et sur l'autre partie du mur, il y avait deux rails). Tout est clair maintenant (espérons juste que ma fille ne s'amuse pas à nous faire du jour-nuit comme elle adore faire en ce moment :happy: :laugh: )


- les prises de la cuisine sont malheureusement passées à la trappe, le souci devrait être réparé aujourd'hui.


- un interrupteur se situe au mauvais endroit car ils n'avaient pas le même plan que nous !! La transcription du plan d'électricité que nous avions faite a été modifiée par l'entreprise qui fabrique les pieuvres électriques.


Nous avons quand même pu constater un vrai problème de communication qui a fait de petites erreurs, une grosse "colère". Le principal est que tout soit explicable et réparé.
Je conseille à toutes les personnes qui, comme nous, ont eu "un problème avec l'électricien", de demander le numéro de téléphone de l'électricien pour le contacter et communiquer.
J'ai modifié mes propos sur ce blog qui l'ont blessé, je m'en excuse, je ne cherchais pas du tout à le blesser, j'ai simplement retranscrit (très maladroitement) ma colère à un instant T.

Publié dans La construction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article